A+ | A- | Home Page | Sitemap--> | Other Languages | Search:

Tirer parti de nos réalisations

En 2004, le ministère de la Santé et des Services sociaux ainsi que les huit administrations des services de santé et des services sociaux (ASSSS) ont adopté un modèle de prestation de services intégrés (MPSI) – une approche collaborative par équipe axée sur le client. Avec le temps, nous avons pu hausser le nombre d’infirmiers praticiens, de sages-femmes et de travailleurs en santé mentale et, aussi, améliorer divers services, comme les services de réadaptation et le counselling familial. Ce modèle de prestation de services intégrés a été élaboré pour que la population des Territoires du Nord-Ouest ait un meilleur accès (et un accès égal) aux services et pour que les ASSSS puissent s’appuyer sur des politiques, des procédures et des normes harmonisées.

L'intégration et la collaboration sont au cœur de ce modèle. Intégrer, c’est réunir ensemble pour former un tout. L’organisation des services de santé et des services sociaux sera ainsi plus uniforme et plus à même d’offrir ses services de façon harmonieuse. Collaborer, c’est avoir des prestataires de soins de santé qui travaillent de façon concertée mais qui conservent néanmoins leurs pratiques distinctes et indépendantes.

Le modèle de prestation intégrée des services combine trois éléments clés :

Le plan d’action présenté en 2011, Tirer parti de nos réalisations, cadre toujours avec ce modèle, qui apparaît comme le système le plus viable pour permettre aux Ténois d’avoir accès à des programmes et à des services de santé et des services sociaux de qualité. Nous sommes d’avis que cette approche atténuera certains des défis auxquels notre système de santé et de services sociaux est actuellement confronté. Voici au fait quelques-uns des bienfaits escomptés :

  • Aux quatre coins des TNO, les gens recevront de meilleurs services et auront un accès plus égal à ces services.
  • Toutes les ASSSS auront des politiques et des procédures plus uniformes et s’emploieront à satisfaire aux mêmes normes pour ce qui est des services de base.
Le ministère et les autres agences feront preuve d’une équité, d’une cohérence et d’une transparence accrues au moment de répartir le financement et d’affecter des ressources (et au moment de justifier ces décisions).